Big DATA: entre révolution technique et révolution marketing 1/2

Par le 2 décembre 2013

Pas un jour sans qu’un salon, un article, une conversation sur le web n’évoquent la Big Data. Au point que si tout le monde en parle, chacun met sous ce nouveau « mot valise » des notions, des enjeux et des applications différentes selon le point de vue qui lui est propre.

Chacun pressent que la Grande Révolution est là : 2,5 quintillions d’octets produits par jour (source : IBM), des flux de textes, d’images, de sons, de conversations, de tweets, de blogs,  2 milliards d’e-mails échangés et 1400 applications lancées par jour (Source : Syntec numérique), 8 des 10 sites les plus fréquentés en 2012 qui n’existaient pas en 2003 (Source : Softcomputing), autant de statistiques qui décrivent un phénomène en pleine accélération et qui  va venir impacter toutes les professions, tous les secteurs, toutes les organisations, toutes les compétences….

Alors comment aborder le sujet sans se noyer ? Qu’appelle-t-on Big Data ? A-t-on tous la même définition ? La même vision ? Quelles applications dans quels domaines ? Quels enjeux ?

1. Big data : entre 3V et 5V

La Big Data dont l’application en marketing semble incontournable ne semble pas néanmoins pour l’instant avoir un nom très « marketé » !

Big Data ou Grosses Données en français est un nom bien peu esthétique mais qui dans sa dimension descriptive reste très proche de la réalité : une masse données qui devient chaque jour tellement volumineuse que les outils classiques de gestion de base de données vont rapidement être dépassés.

Grand défi informatique de l’avenir mais aussi pour toutesles fonctions de l’entreprise, la Big Data regroupe données structurées et non structurées issues des BDD internes, des sites, blogs, réseaux sociaux…dont la croissance répond à la règle des 3V, règle communément admise mais parfois complétée par d’autres V, preuve que la définition du phénomène en cours sous nos yeux est loin d’être totalement stabilisée.

Volume, Variété, Vélocité voire Verification et Value, 3V ou 5V, quel que soit le nombre de V retenu, un consensus se forme sur le fait que la Big Data va ouvrir des champs d’application allant bien au-delà de la Business Intelligence actuelle. Alors que cette dernière permet de décrire avant tout des phénomènes et des tendances sur des données à forte densité, la Big Data a une dimension prédictive par les volumes de données traitées même si ces dernières sont de faible densité et peu structurées.

Alors, la Big Data en marketing est-il enfin l’avènement du rêve du marketeur: tout savoir sur son consommateur ? Disposer enfin de l’outil idéal permettant de suivre ce consommateur devenu si insaisissable, si expert et avisé, qui fréquente les moteurs de recherche, les comparatifs de prix, les  sites de marques, les blogs… et qui n’est jamais là où on l’attend pour lui envoyer le bon message et influencer son comportement d’achat ?

—————————————————————————————————————

Suivez le blog jusqu’à Noël

Chaque jour un billet d’expert illustrera une tendance, un regard, une promesse, un éclairage…

Abonnez-vous à l’alerte mail afin de rien manquer !

—————————————————————————————————————

L’Auteur

brigitte-paternault

Brigitte Paternault a 20 ans d’expérience marketing dans le secteur des  produits de grande consommation.  Diplômée d’HEC, elle a occupé différents postes marketing chez Danone et l’Oréal notamment en innovation et Market  Research.   Son expertise porte sur  l’analyse multi-source (big data, études ad’hoc qualitatives et quantitatives…) du comportement du consommateur et dans la transformation de ces analyses en leviers de croissance pour les marques (plateforme de marque et d’innovation,  nouveaux insights, nouveaux concepts ) .

 

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Lenen Il y a 7 années

Merci pour cet éclaircissement sur le sujet BigData… Tavaillant dans le domaine de la gestion de bases de données, ce terme tellement usité actuellement semble avoir mille et une définitions …

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.