RSE : Protéger ou dynamiser votre marque ?

    Par le 7 mars 2016

    Beaucoup de marques l’ont vécu : du prix Pinocchio aux scandales médiatisés, l’opinion aujourd’hui ne plaisante pas (ou plus) avec les entreprises irresponsables : celles qui font fi des clients, refusent de remettre en cause leur produit et mettent en danger les consommateurs, celles qui produisent sans se soucier de leurs salariés ou des salariés de leurs sous-traitants, celles aussi qui ne s’émeuvent pas de leurs impacts environnementaux ou sociétaux.

    RSE : Protéger ou dynamiser votre marque ?

    L’ère de la responsabilité des entreprises

    Fini, envolé le temps de l’insouciance ! Démarre aujourd’hui l’ère de la responsabilité. L’entreprise se doit d’assumer les conséquences sociétales de ces produits et ces activités.

    Les clients avertis veulent une information transparente et rassurante. Ils savent lire une étiquette, chercher et s’informer sur les conditions des modes de production, remettre en cause leur choix de produit pour cause de packaging ou modes de vente. Et leur acte d’achat responsable prend en compte tout le cycle de vie du produit.

    Les marques sont-elles donc obligées aujourd’hui de s’engager ? Assurément oui !

    Pour se protéger, éviter les dénigrements qui mettraient à mal leur réputation, pour se développer aussi … faire le choix de produit et services responsables, que ce soit par conviction ou par intérêt c’est savoir saisir des opportunités.

    Démontrer son engagement sociétalement responsable

    Proposer des alternatives plus respectueuses de l’environnement et des hommes, innover pour répondre à une attente réelle du marché sont aussi des voies possibles. De nombreuses marques ne s’y sont pas trompées. Sans tomber, bien sûr, dans le green washing (pire que tout !). Il s’agit bien de repenser son positionnement.

    Aligner sa politique marketing et commerciale aux nouveaux enjeux

    Le marketing responsable vise non seulement à innover, repenser ses produits et services, sa communication, ses modes de distribution ; c’est aussi contribuer à faire évoluer les modes de représentation et de consommation du grand public.

    Il s’agit donc aujourd’hui de ne plus être dans une logique d’évitement, ou de maitrise des risques, mais de développer une proactivité pour investir un champ de développement véritablement stratégique.

    Et si la clé d’entrée de la RSE passait par le marketing ? C’est assurément une question stratégique à poser…

     

    Allez plus loin, suivez le Mastère Spécialisé® Management Global RSE et Développement Durable.

     

    Crédit photo: danger entreprise, shutterstock 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Moane Yvette Il y a 1 année

    Bonjour,
    Cette fois-ci le sujet est clos sur l’influence du comportement consommateur dans toute la vie d’une marque. Aucune entreprise ne peut présenter une offre ou un service sans subir les exigeantes des consommateurs pour le moins digitaux. Faire une promotion de marque ou de produit ne répond plus aux simples critères de vente. En plus de l’engagement bien cité, j’ajouterai pour ma part l’authenticité. Je pense que c’est la condition sine qua non pour tenir tête à un engagement marketing à long terme et surtout pour ne pas perdre de vue le but principal : la vente.

    Répondre