Barbie: quand les internautes s’emparent de la marque

Par le 13 février 2012

En Mars 1959, Mattel mettait sur le marché la première poupée Barbie. La révolution était en marche : avec sa forte poitrine, sa taille fine et ses longues jambes, Barbie se démarquait des poupons asexués de l’époque et offrait la première poupée au corps de femme adulte. En 2011, Mattel a crée un prototype de Barbie chauve pour Genesis, petite fille américaine de 4 ans, atteinte d’un cancer et que la chimiothérapie a rendu chauve. Début 2012, deux amies émues par cette action, créent une page Facebook sous le nom de « Beautiful and Bald Barbie! Let’s see if we can get it made » (Une Barbie belle et chauve! Voyons si nous pouvons la faire faire) et le buzz commence…

Du mix-marketing initial…

Barbie stratégie marketing

mix-marketing, marque, réseaux sociaux

…A l’écoute des clients,

Une des critiques (mais qui constitue aussi son mythe) vient du fait que la Barbie propose un corps sublimé de la femme. «Les mensurations de la célèbre poupée Barbie sont assez irréalistes. En effet, à échelle humaine ses mensurations seraient : 96-46-86 centimètres, ce qui serait très difficile à atteindre, même par chirurgie esthétique. En 1997, ses mensurations sont revues à la baisse concernant son tour de poitrine et à la hausse pour son tour de hanche, pour, selon Mattel (ayant craqué face à certaines pressions), mieux refléter la société contemporaine» ( Wikipedia).

…et à la prise de parole sur les réseaux sociaux

Barbie: quand les internautes s'emparent de la marqueEn 2012, une campagne a été lancée sur Internet via Facebook par deux américaines atteintes du cancer. Elles militent auprès de Mattel  pour la création d’une nouvelle poupée Barbie «chauve mais belle « (BBB : Beautiful and Bald Barbie) pour les enfants dont les mères sont atteintes d’un cancer ou des enfants eux mêmes atteints de la maladie afin de sublimer la femme même dans une épreuve aussi terrible. Les militantes proposent également à la marque de reverser une partie des dividendes pour la recherche médicale contre le cancer. Leur but est de renforcer l’estime de soi des fillettes et d’inciter la marque  à produire et commercialiser cette nouvelle Barbie:

http://www.facebook.com/BeautifulandBaldBarbie?sk=wall

La marque ne s’est pas manifestée positivement aujourd’hui et pourtant … la page fan de Facebook enregistre déjà près de 150 000 fans ! Grâce à la puissance des réseaux sociaux, les internautes se sont donc emparés d’un bout de l’histoire de la marque et tentent d’intervenir dans sa stratégie marketing…

… Reste à écrire la suite de l’histoire … espérons que Mattel prolongera le rêve en écoutant ses fidèles consommatrices !

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.