10 chiffres clés et perspectives du e-commerce

Par le 4 mai 2010

Plusieurs études, baromètres et panels de la Fevad, Médiamétrie et Forrester notamment, parus au premier trimestre, permettent de prévoir un avenir prometteur au e-commerce en France à horizon 2014. La percée prévisible du m-commerce et le projet de loi de la Commission Européenne prévu en juin sont néanmoins des données à prendre en compte, venant confirmer que le commerce multicanal est bien la tendance du futur.

Le e-commerce français en 10 chiffres

  • +13% est la prévision de croissance annuelle jusqu’en 2014, contre +11% pour l’Europe.
  • 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2009.
  • +26% de croissance en 2009.
  • 4 à 4,5% est la part que représente le e-commerce dans le commerce de détail (hors alimentation et pharmacie).
  • 43% des français craignent le piratage dans les opérations de e-commerce.
  • 211€ est le montant du panier moyen dépensé en ligne à Noël 2009.
  • 90€ est le montant du panier moyen dépensé en ligne en 2009.
  • 601€ serait le montant moyen dépensé par an et par français à horizon 2014, contre 483€ en 2009.
  • 64 000 sites de e-commerce en 2009, versus 48 500 en 2008.
  • 24,4 millions d’acheteurs en ligne en 2009, versus 22 millions en 2008.

Le m-commerce, un intérêt croissant

  • 22% des français se connectent à Internet via leur mobile et 33% pensent que le m-commerce est une façon agréable et simple de faire ses achats.
  • L’Internet mobile apporte aux revendeurs et aux opérateurs des opportunités d’étendre leur réseau et de vendre des produits et services spécifiques.
  • Si le m-commerce ne concerne aujourd’hui que les produits et services de consommation courante tels que la billeterie de voyage, les services culturels et la restauration rapide, le potentiel est immense.
  • Des freins sont encore à défaire, comme la complexité de la tarification de l’accès à Internet via un mobile, que les français déplorent pour 44,66% d’entre eux.

Une loi européenne pour réguler le e-commerce

Bruxelles envisage de nouvelles règles visant à protéger des pure players, les commerçants brick and mortar, qui fonctionnent sur un mode de distribution sélective. La réglementation consisterait à imposer aux e-commerçants l’ouverture d’un magasin. E-bay s’y oppose en première ligne et a déjà recueilli un nombre importants de signatures. La mise en application du texte est prévue pour début juin.

Les sources:

  • Fevad/ Panel ICE, chiffres clés de l’e-commerce en France, mars 2010.
  • Mediamétrie/ NetRating, mars 2010.
  • Baromètre de la Caisse des Dépôts et ACSEL, « Numérique: la confiance des français mesurée », mars 2010.
  • Cabinet Forrester, « Western European Online Retail Forecast, 2009-2014 », mars 2010.
  • ATG research Report, « Comportement des consommateurs européens envers le commerce mobile », octobre 2009.
  • Journaldunet.com 8 mars 2010.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

caresmel Il y a 5 années

Bonjour,
lecture enrichissante !
Je serai très intéressée de recevoir une mise à jour de ces chiffres de 2010 car je souhaite mettre en place un site de vente en ligne .
Nathalie

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.