To brief or not to brief

Par le 15 février 2010

Les achats de prestation Marketing-Communication représentent un budget conséquent dans la fonction. Très souvent réduits aux seuls achats de communication et de publicité, on en oublie la diversité de la palette. De fait, il n’y a pas un seul type de prestations acheté par le Marketing mais plusieurs. Après avoir sauvé le brief le 2 février, nous avons voulu replacer cet outil dans le processus d’achat des prestations Marketing-Communication.

6a00e550896e0988330120a8a199f4970b-800wiBillet co-écrit avec Stéphane BEAU, consultant-expert en Efficacité et management commercial, stratégie, outils de pilotage et marketing produit.

A chacun son brief

En faisant le tour des prestations achetées par les directions Marketing-Communication, on distingue 10 grands types d’achats:

To brief or not to brief

Généralement, plusieurs services interviennent dans ce processus d’achat aux côtés du Marketing: les Achats, bien sûr, la Communication, le Commercial, la direction technique ou R&D, le service formation… Ainsi, quand on parle d’achats de prestations marketing, on parle aussi d’un processus avec plusieurs acteurs et plusieurs niveaux de décision, dont le brief est l’éléments central. Selon le type de prestation, celui-ci prend des appellations et des formes différentes: cahier des charges, plan de travail créatif, copy-stratégie…

Le brief au coeur du processus d’achat

L’outil est le point de départ d’une bonne collaboration et, sans lui, il sera difficile de suivre l’opération et d’en mesurer les résultats:

To brief or not to brief

Le brief permet de clarifier le problème à résoudre:

  • Renouvellement de l’image de marque, développement de la notoriété pour un brief agence
  • Compréhension des besoins des utilisateurs, mesure de la fréquence de consommation, pour un brief études
  • Développement des compétences, pour un brief formation
  • Positionnement et univers de marque, pour un brief créatif.

Les directions Marketing et Communication sont de plus en plus sollicitées pour mesurer le ROI de leurs actions. Sans brief initial et écrit, il leur sera difficile d’évaluer la proposition de l’agence, la comparaison des devis, le suivi et la réalisation, la performance des actions, le retour sur expérience.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

christian Tessier Il y a 11 années

très intéressant, le schéma est très clair, et montre bien, combien il est complexe mais tellement nécessaire d’avoir des biefs structurés, et en même temps structurants pour les autres services de l’entreprise.

Répondre
Avatar

Christine.G Il y a 11 années

Très interessant et schéma très explicite.

Répondre
Avatar

Nathalie Il y a 11 années

Bonjour
Merci beaucoup de vos encouragements!Vous pensez qu’il serait bon de parler des relations de la fonction marketing avec les autres services de l’entreprise?

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.