Les quatre défis de la fonction marketing en 2010

Par le 27 janvier 2010

Trois études récentes réalisées entre novembre 2009 et janvier 2010 ont décrypté les priorités des directeurs Marketing (Cegos), les tendances 2010 du Marketing2.0 (Vanksen) et les grands sujets marketing 2010 (Stratégie). Leurs résultats convergent sur quatre défis à relever: l’interactivité avec les clients, l’importance des médias sociaux, l’innovation et le management de la fonction marketing.

 

Interactivité avec nos clients

Si le Web1.0, consistait à envoyer des E-mailings, optimiser son référencement et communiquer via des bannières, le Web2.0 permet d’engager avec nos clients une véritable conversation sur nos produits, nos marques et nos valeurs. C’est aussi co-construire de nouvelles offres, les co-tester, les co-valider et co-communiquer. L’interactivité avec nos consom’acteurs change nos pratiques de communication. La marque n’est plus seule à communiquer sur elle-même et, si cette tendance était déjà visible depuis quelques années, elle deviendra incontournable en 2010, notamment via les média sociaux et les bloggers influents.

L’importance des médias sociaux

« 50% des américains passent déjà plus de temps sur Internet que sur tout autre média », « Les gens vont de moins en moins sur les sites de marques et de plus en plus sur les réseaux sociaux », fait remarquer l’agence Vanksen. Les budgets sur le on-line sont en croissance au détriment du off-line. La gestion de l’identité numérique via le buzz et les influenceurs suscite de nouvelles pratiques. Les marques devront s’intégrer aux conversations et intervenir dans les réseaux sociaux. Lever les freins que génèrent ces changements sera indispensable.

L’innovation comme moteur

D’un côté, les budgets se sont encore plus resserrés, on demande aux marketeurs de faire plus avec moins et de prouver le ROI de leurs actions. De l’autre côté les consom’acteurs s’emparent des nouvelles technologies et des réseaux sociaux pour se manifester, challenger les marques et même produire leurs propres créations. L’innovation passera par plusieurs sources, dont l’expérience client, la scénarisation de proposition de valeurs, la co-création de produits et de solutions. Dans tous les cas, pour relever ce troisième défi, nous aurons besoin de créativité, d’éthique et de valeurs partagées.

Le management du marketing

Si l’état d’esprit et la démarche marketing constituent le socle du marketing, les évolutions récentes liées aux nouvelles technologies et à l’environnement modifient durablement nos pratiques. La mesure de la performance et du ROI des actions devra être repensée; le Web et les média sociaux amèneront une refonte de l’organisation. Pour réussir ce quatrième défi, de nouvelles compétences sont à acquérir ou à développer très rapidement.

Etre plus proche de nos clients et de nos consom’acteurs, interagir et converser avec eux, innover par de nouvelles pratiques et renouveler nos compétences marketing sont les enjeux actuels de la fonction marketing-communication.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Stéphanie Moran Il y a 11 années

L’intéractivité et les medias sociaux, nouveaux enjeux 2010 … si on en doutait encore, intéressant d’écouter les commentaires des journalistes qui ont testé pendant une semaine les réseaux Twitter et Facebook en huis clos. Expérience inédite qui confirme encore la rapidité incroyable avec laquelle les informations circulent à travers le monde. Information, désinformation, rumeurs … ces réseaux nous apportent une nouvelle façon de capter de l’info, de l’échanger mais laissent encore la part belle à d’autres sources d’infos … croiser et recroiser l’info pour la vérifier et la fiabiliser.Toujours d’actualité.

Répondre
Avatar

Nathalie Il y a 11 années

Bonjour Stéphanie
Je crois que nous sommes déjà dans un « marketing de l’information »?

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.