E-réputation: 10 conseils clés

    Par le 23 février 2016

     1- Définir sa marque personnelle

    Votre marque personnelle est constituée de vos valeurs, de ce qui vous tient à coeur, de votre expertise, de vos expériences et de votre personnalité. Scénarisez votre vie et vos qualités sous forme de story telling, définissez ce qui doit transparaître de vous sur le Web. Gardez pour vous ce qui est du domaine privé.

    2- Préciser les contours de votre E-réputation

    A partir de votre marque personnelle: que souhaitez-vous qu’on dise de vous? Quelle image et quelle trace désirez-vous laisser auprès du public qui vous lit et vous regarde? Et qu’est-ce que vous ne voulez surtout pas que l’on retienne de vous? Prenez un temps pour bien délimiter les contours de la E-réputation souhaitée.

    3- Déterminer auprès de qui votre E-réputation va compter

    Quelles sont les personnes, organisations ou institutions auprès de qui votre E-réputation doit être plus particulièrement surveillée: Privé / professionnel; cible sélective/ cible large; secteurs d’activités etc… Quelles sont les publics auprès de qui votre e-réputation n’a pas d’incidence? Consacrez un moment à bien préciser cet aspect.

    4- Identifier les mots clés associés

    Quels sont les mots clés qui concourent à vous définir? Faites une liste de mots clés, puis cernez les plus pertinents. Associez à ceux-ci les synonymes que vous pourrez aussi utiliser ou surveiller.

    5- Assurer la cohérence de ses CV en ligne

    Lorsque vous publiez votre CV en ligne sur plusieurs réseaux sociaux professionnels, assurez-vous de leur cohérence: mêmes expériences, mêmes dates, mêmes hobbys… En publiant votre CV sur plusieurs réseaux professionnels comme Linkedin, Viadeo ou Doyoubuzz, vous augmentez votre référencement et dynamisez votre visibilité.

    6- Choisir ses publications et médias sociaux

    Identifiez quel type de publications correspond le mieux à votre profil: commentaires, billets de blogs, slideshare, vidéos, photos etc. Selon le type de publication, définissez la fréquence: quotidienne, plusieurs fois par jour, hebdomadaire… et relayez vos publications sur plusieurs sites et réseaux sociaux. Vous pouvez aussi créer un site personnel, enregistré à votre nom, par exemple: Nathalie.Vanlaethem.fr. Ceci vous permettra d’avoir un espace pour publier, de générer du trafic vers votre site et de dynamiser votre référencement.

    7- Réaliser une veille sur sa E-réputation

    Votre veille doit être active et régulière. Son objectif est la surveillance de votre E-réputation sur le Web. Pour cela vous pouvez créer une alerte sur Google, c’est gratuit, il suffit d’insérer son prénom et son nom comme mots clés à surveiller et Google vous informe chaque fois que vous êtes cités. Un autre outil de veille gratuit est Talkwalter.

    8- S’appuyer sur ses ambassadeurs clés

    Vos ambassadeurs sont vos amis, vos relations professionnelles, votre réseau d’anciens de promotion ou d’écoles, de collègues actuels et anciens. Ils parlent pour vous lorsqu’ils vous associent à un événement, ils parlent de vous lorsqu’ils vous recommandent.

    9- Utiliser la recommandation

    N’hésitez pas à recommander vos relations; souvent c’est réciproque non obligatoire. Les recommandations en suscitent d’autres et crée un cercle vertueux entre experts.

    10- Eviter de se disperser

    Ne cherchez pas à être expert sur tout ou sur beaucoup de choses: recentrez votre communication sur des expériences clés, des formations et des hobbys qui valorisent votre marque personnelle. Votre E-réputation correspondra mieux à vos valeurs et à votre personnalité.

    Retrouvez plus d’outils et de témoignages sur la marque personnelle, l’E-réputation et l’image de soi, dans La boîte à outils du Marketing de soi.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Mary Yuri Il y a 1 année

    Bonjour,
    Belle présentation Je dirais que la liste est plus ou moins complète. Je mise particulièrement sur la veille d’e-réputation vu qu’une bonne image sur le net inclut une présence en quantité et en qualité. A l’ère du digital, il n’y a que l’image qui ne fait pas photo sur les intentions, que ce soit du point de vue personnel ou personnel. Je dis cela au fait que de plus en plus de professionnels du domaine de la RH utilisent désormais la présence en ligne dans leur critère d’embauche.
    En gros, il faut avant tout armer son profil de plus d’authenticité et d’originalité que possible. De plus une e-réputation censée sera moins vulnérables aux critiques calomnieuses et diffamatoires.
    Pour ma part c’est la meilleure façon pour suivre les procédures d’humanisation qu’internet tente peu à peu de former.

    Répondre