Noël à l’heure des médias sociaux

    Par le 11 décembre 2013

    Le 25 décembre au matin, une foule de petits enfants de la génération Z vont fébrilement déballer les paquets cadeaux empilés sous le sapin de Noël …

    Première remarque : j’ai bien écrit une « foule », et non « tous » : car avec la baisse actuelle du pouvoir d’achat et la fracture sociale que les marketers se pressent toujours d’oublier, il y aura bien sûr des laissés sur le bord de la route … pas gai, pour un tel jour, mais c’est une réalité à ne pas oublier, hélas.

    Seconde remarque : certains se rendront directement sur le Web pour récupérer sous un sapin virtuel un cadeau en ligne à télécharger : musique, jeux, films, etc.

    Ensuite, bon nombre d’entre eux passeront le reste de la journée englués devant leur écran, rechignant à passer à table : en d’autres temps, ç’aurait été autour du train électrique, ce qui, finalement, revient un peu au même !

    Et puis, il y aura des pannes, comme toujours : la tablette défectueuse, la console qui refuse de se connecter.

    Jadis, il y avait les piles qui n’étaient pas fournies avec les jouets et les gamins qui piaillaient : rien de nouveau sous le soleil.

    Les parents partaient à la recherche de piles à la station service du coin … Mais si le train ne démarrait pas pour une multitude d’autres raisons, il fallait calmer les gamins jusqu’à la réouverture des magasins le lendemain (ou le surlendemain quand Noël tombait un samedi.

    Aujourd’hui, on se rue sur le téléphone en espérant que le SAV reste ouvert les jours fériés … et il a intérêt, parce que sinon, ça va crier sur les médias sociaux !

    Par exemple sur Twitter, où en 140 caractères, notre jeune Z va se défouler en n’oubliant surtout pas le # devant le nom de la marque ou du produit incriminé – sans aucun doute, après avoir vérifié en effectuant une recherche sur le dit #, juste pour voir si ses copains n’avaient pas rencontré le même problème.

    Normalement, le Community Manager ne travaille pas les jours fériés … ou plutôt légalement, sauf dans certains secteurs prévus par la loi, comme les transports – on a bien récemment vu ce qu’il en était dans la distribution avec l’ouverture des magasins le dimanche.

    En d’autres termes, notre  Community Manager a intérêt à répondre présent le jour de Noël pour prendre en conversations privées les twittos ou les fans de Facebook qui se plaignent de la console qui ne démarre pas. Les plus doués orienteront les parents vers le modèle supérieur, et gagneront une commission bien méritée.

    Sinon, il va y avoir des lendemains de fête qui déchante.

    Heureusement, le Community Management peut s’exercer à distance, près de son propre sapin de Noël … mais pas n’importe comment : et leurs patrons seraient bien avisés de payer correctement cette journée de travail particulière … sinon, c’est qui risquent de se voir citer plus tard sur les médias sociaux, avec des commentaires désobligeants !

    C’est vrai que Noël n’est pas un jour comme les autres … même sur les médias sociaux.

    —————————————————————————————————-

    Suivez le blog jusqu’à Noël

    Chaque jour un billet d’expert illustrera une tendance, un regard, une promesse, un éclairage…

    Abonnez-vous à l’alerte mail afin de rien manquer !

    —————————————————————————————————-

    L’auteur :

    François LaurentFrançois Laurent est co-président de l’ADETEM et directeur de ConsumerInsight. Après une carrière dans la communication, l’optimisation médias, les études marketing et enfin chez l’annonceur, il s’est très tôt intéressé au nouveau Marketing et aux médias sociaux au travers d’ouvrages comme Marketing 2.0: l’intelligence collective, M21 Editions-2008, Les médias sociaux sans bla bla, éditions Kawa -2012 et Médias sociaux et B2B, éditions Kawa. Il est l’auteur du blog Marketingisdead.

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    LiseWeryLambert Il y a 3 années

    Bonjour !
    C’est sûrement pour cette raison que Nike et d’autres grandes marques recherchent des community manager en freelance juste pour la période de Noël.
    Bonne journée (et merci de me rappeler qu’il ne faut pas que j’oublie les piles!)
    LIse

    Répondre

    Torop Il y a 3 années

    Bien vu! Il est vrai qu’aujourd’hui, à l’heure du « connecté 24h/24 » on s’attend à ce que les marques soient joignables le soir, la nuit, les week-end, les jours fériés…
    Peut-être serait-il bon de rappeler parfois que derrière les écrans d’ordinateur il y a des humains, des vrais, qui ont besoin de manger, de dormir, de faire la fête en famille…

    Répondre

    LiseWeryLambert Il y a 3 années

    Quand un client veut une réponse c’est tout de suite et maintenant. Surtout quand il veut de plaindre ou réclamer.
    À ce rythme le community manager pour la partie sav va finir délocalisee (si ce n’est pas déjà fait…)

    Répondre