L’INVERSION du SWOT, l’avez-vous essayé?

    Par le 15 octobre 2012

    On connaît tous l’outil SWOT pour réaliser une synthèse de l’analyse des faits internes et externes d’une entreprise, d’une gamme de produits ou de toute organisation. Dans plusieurs billets précédents, j’ai donné des indications pour le réussir. Aujourd’hui, je vous propose l’INVERSION du SWOT. Il s’agit d’appliquer au SWOT une technique de créativité afin d’aller plus loin dans l’analyse et de proposer des recommandations innovantes.

    INVERSION du SWOT, méthode

    Inspirons-nous de la créativité pour envisager différemment notre analyse SWOT et trouver des pistes d’innovation et de nouvelles recommandations pertinentes. Pour cela, nous allons utiliser la technique altérative. Il s’agit de considérer le problème à résoudre, en l’occurrence SWOT, comme un « objet transformable ». Nous allons adopter un autre angle de vue pour retravailler notre analyse SWOT. La technique de créativité dite altérative, ou d’altération, modifie ce qui nous est familier en le rendant insolite. Nous allons donc  provoquer une inversion de l’analyse: les Opportunités deviennent des Menaces et vice-versa, les Forces deviennent des Faiblesses et vice-versa. Evidemment le point de vue change.

    INVERSION du SWOT, exemple

    Reprenons notre exemple du billet sur SWOT en trois étapes et inversons les items. Cela donne ce nouveau SWOT:

    La créativité nous fait changer d’angle de vue et fait apparaître des points très instructifs, comme:

    Les Forces et Faiblesses du SWOT

    • La force, c’est maintennat la gamme de produit qui est en faible croissance et faible marge, mais sa force est de représenter 25% du CA.
    • Etre leader avec 20% de Pdm devient une faiblesse, effectivement c’est peu. Cela devrait encourager l’entreprise à être plus offensive sur son marché afin d’obtenir un leadership plus évident.
    • La gamme de produit A, vache à lait, devient une faiblesse: c’est sur elle que repose la marge de l’entreprise, or sa croissance est vraisemblablement stable ou faible.
    • Les deux gammes de produits que l’on percevait, à juste titre , comme forces deviennent des faiblesses: elles ne représentent que 5% du CA, c’est peu pour remplacer la vache à lait et préparer l’avenir.

    Les Menaces et Opportunités du SWOT

    • Ce qui était Menace devient Opportunité: les deux outsiders en étant agressifs sur le prix donnent l’opportunité de réagir fortement; leur croissance donne l’opportunité de progresser autant si ce n’est plus et de s’inspirer de leur stratégie; et le marché peu dynamique permet de prendre des Parts de marché sans réaliser une croissance trop forte.
    • Ce qui était Opportunité devient Menace: la demande forte sur un segment et la législation favorable attirent plus de concurrence; le marché très dispersé dilue la concurrence et la rend plus difficle à cerner; le challenger, bien qu’en perte de vitesse détient 10% de Pdm il va certainement réagir.

    INVERSION du SWOT, axes stratégiques

    Bien évidemment, les options stratégiques vont être revues en fonction de cette INVERSION du SWOT. Tout n’est pas à prendre à la lettre. Il est conseillé de se pencher sur les pistes que cette technique a mis en évidence. En plus des options retenues lors de la précédente analyse, je conseillerais:

    Sécuriser

    • Une part de marché de 20% n’est pas suffisante pour assoir un véritable leadership sur son marché, il est impératif d’innover.
    • Trop de gammes de produits sont en croissance faible (A et B) et il est prioritaire de booster les deux gammes C et D.
    • Faire parler la marque, car on ne la voit pas assez sur un marché dispersé, elle n’est pas assez présente, notamment sur les médias sociaux, dans la presse…

    Se développer

    • Oser une stratégie prix offensive, en se benchmarkant sur les outsiders, et faire parler la marque de ses références, de ses atouts…

    Et vous oserez-vous la créativité et  l’INVERSION du SWOT pour votre prochain plan marketing?

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Guillaume Il y a 4 années

    Merci Nathalie. J’aime beaucoup. Je vais tester ! Cela peut nous aider à nous décadrer.

    Répondre
    Nathalie Van laethem

    Nathalie Van laethem Il y a 4 années

    Bonne idée 🙂

    Répondre