13 bonnes raisons d’une stratégie sur les réseaux sociaux

    Par le 16 juin 2011

    13 bonnes raisons d'une stratégie sur les réseaux sociauxAvec le « succès exponentiel des plateformes sociales qui ont transformé Facebook, Twitter et You Tube en outils de communication » très prisés, les responsables  marketing et webmarketing cherchent à bâtir des stratégies de marque cohérentes et fortes. La communication sur les réseaux sociaux est en évolution rapide et a un potentiel encore largement inexploité. 

    C’est dans ce contexte que l’agence up2social a publié un livre blanc répondant à la question « Le social est-il l’avenir de la communication? » en 13 bonnes raisons de construire et mettre en oeuvre une stratégie Social media. J’ai trouvé cet angle d’attaque suffisamment intéressant pour vous en faire profiter.

    1- Une nouvelle forme de communication

    Deux changements majeurs méritent une attention particulière: la temporalité et l’interaction. La temporalité car la profusion d’informations sur Internet à tendance à racourcir la durée de vie des campagnes. » Et l’interaction par la quantité d’outils qui permettent aux consommateurs, lecteurs et téléspectateurs d’intervenir. La parole de l’expert, Tara Hunt, qui m’a plu: « Nous devons réaliser que les individus, qu’ils soient clients ou salariés ont une influence directe sur la façon dont nous faisons du business! »

    2- Fixer des objectifs sur les médias sociaux

    13 bonnes raisons d'une stratégie sur les réseaux sociaux

    La phrase de l’expert, Hubert Senant, que je retiens: « La première question que vous devez vous poser est la suivante: à qui vais-je m’adresser? »

    3- Les utilisateurs recherchent le dialogue

    Et c’est bien pourquoi les réseaux sociaux ont tant de succès. C’est aussi pourquoi les marques doivent y être présentes, bien que pas nécessairement sur tous. La phrase de l’expert, Catherine Barba, que je retiens: « pour la grande majorité des marchands sur le Web, la différenciation par l’offre est très difficile ».

    4- La communication sociale et son niveau d’implication

    L’internaute est plus ou moins impliqué sur les réseaux sociaux, d’un intérêt passif (il lit les blogs, les pages facebook et Twitter) jusqu’à un investissement entier (association d’internautes ayant un intérêt commun). La marque doit se caler sur son public. La phrase de l’expert, Jacques Froissant, qui a retenu mon attention: « Cela induit une entreprise plus ouverte sur l’extérieur. »

    5- Cibler ses réseaux sociaux

    Le choix du ou des réseaux sociaux sur lesquels être présent est conditionné par les habitudes de ses clients et lecteurs mais aussi par les bénéfices attendus sur son business. La phrase de l’expert, Alain Garnier, que j’ai envie de retenir: « On va retrouver alors une dichotomie forte entre les marques B2C qui auront plutôt intérêt à aller où sont les consommateurs aujourd’hui… Les marques B2B, quant à elles, devront trouver des réseaux sociaux de niche. »

    6- Réseaux sociaux et e-commerce

    Les deux tendances essentielles qui concernent le e-commerce sur les réseaux sociaux sont le Social Commerce et le F-commerce (Facebook commerce). La phrase de l’expert, Josué Solis, à retenir: « Le f-Commerce deviendra dans les années à venir une source de trafic vers le site marchand au même titre que celui du référencement naturel dominé par Google. »

    7- Blogs + réseaux sociaux = une combinaison gagnante

    Le blog permet de poster des contenus qui développent au fil du temps une vision de l’expertise, du positionnement ou de la stratégie. Développer un écosystème social de media sociaux va décupler la présence de son contenu. La phrase de l’expert, Flavien Chantrel, qui m’a plu: « Tout est une question de stratégie, libre à chaque entreprise de choisir les outils qu’elle préfère pour arriver à ses objectifs ».

    8- Le rôle du community manager

    Le community manager est là pour créer et animer la communauté, il en connaît les 5 étapes (définir, créer, fédérer, promouvoir, animer), il sait atteindre et impliquer les clients et les prospects. il peut être en agence ou dans l’entreprise. L’expert,Philippe Khattou, nous dit: » La base est la notion de lien, c’est à dire la relation qui existe (ou pas encore) entre une entité et sa communauté. Le community management va devoir construire ce lien, l’humaniser et assurer sa pérennité à long terme. »

    9- Les qualités du community manager

    Il y en a quelques unes: être curieux, être altruiste, être autonome, être passionné, en plus des compétences nécessaires à son métier. L’expert, Jean-Noël Chaintreuil, semble bien réaliste: « D’où la difficulté première, qui est comment insérer cette « bête rare » dans l’entreprise? »

    10- Quels contenus sur les réseaux sociaux?

    Les contenus dépendent, en amont, des objectifs recherchés, des cibles, du niveau d’implication souhaité, et de la ligne éditoriale. Enfin, selon le réseau social, on préférera un type de contenu à un autre. La phrase de l’expert, Olivier Zara, que je retiens: « Pour exister dans les média sociaux, un individu doit devenir un média et produire (donner) un contenu. Alors on voit mal pourquoi les entreprises ne devraient pas également devenir des media pour exister dans les réseaux sociaux. cela nous amène au concept de Brand Content ».

    11-Impact des réseaux sociaux sur le SEO

    Les stratégies de réferencement des entreprises ne peuvent plus ignorer les média sociaux, mais les entreprises ne font pas encore les efforts suffisants. Céline Lazorthes, expert, nous livre les clés de la réussite de Leetchi.com: « la première démarche a été de solliciter nos réseaux: camarades de promo, anciens collègues, amis, actionnaires et investissuers afin de fédérer nos « premiers likeurs. »

    12- Les réseaux sociaux, outils de feedback

    Les réseaux sociaux sont un formidable instrument pour mieux connaître et accompagner nos clients: avant la vente, pendant la vente (pour une discussion instantanée à la constitution du panier d’achat) et après la vente. L’expert, Julien Hervouet, nous avertit: « L’expression du client sur les sites communautaires ne pourra être totalement maîtrisée, mais il est important d’être présent et attentif afin d’apporter une réponse en tant réel. »

    13- Importance du Personal Branding sur les réseaux sociaux

    Ces lieux d’expression ont mis en valeur et en visibilité des individus qui communiquent sur leur expertise, leur passion et qui fédèrent autour d’eux des communautés. Ils deviennent ainsi des marques personnelles et le personal branding n’en n’est qu’à ses débuts. L’expert, Hervé Bloch, nous donne sa conviction: « Le personal Branding est devenu capital ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *